Zone urbaine sensible : quelle politique est mis en place ?

La zone urbaine sensible bénéficie d’une politique spécifique. Cette politique recouvre plusieurs aspects. Si vous avez besoin de les savoir, profitez des meilleurs conseils pratiques.

Une politique de réinsertion urbaine

La politique en zone urbaine sensible vise la réinsertion urbaine pour multiples raisons. Il s’agit de réduire le taux de chômage en zone urbaine sensible par la création d’emploi et l’aménagement du régime fiscal des revenus. La réalisation de ce programme se fait par l’augmentation du nombre des établissements créés dans la zone urbaine sensible. Comme le secteur commerce est le secteur le plus exploité, la politique de réinsertion urbaine vise également à l’amélioration de cette activité. Cette politique intègre également d’autres secteurs de développement comme le secteur de la construction, de l’administration publique, du transport et de l’entreposage. Ces investissements ont été incités dans le but de favoriser économiquement la population en zone urbaine sensible. Un organisme spécifique est chargé de la réalisation et de l’évaluation de ces projets sur le plan national.

Une politique d’aménagement du territoire

La politique d’aménagement du territoire en zone urbaine sensible est prévue par la loi d’orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine de 2003 modifiée par la loi de 2005. Ainsi, l’aménagement urbain comprend la réhabilitation, la démolition et la création de nouveaux logements décents pour la population en cette zone. Elle incite également la création, la démolition et la réhabilitation d’équipements publics ou collectifs. Elle invite également tout porteur de projet de s’opérer aux investissements de rénovation de la ville. Des stratégies de synergie de coopération intercommunale ont été élaborées pour favoriser la bonne réalisation de ces dispositions. Elles s’appliquent uniquement aux quartiers de cette zone et autres quartiers analogues. Pour la facilitation des démarches administratives de réalisation, la procédure interministérielle a été supprimée au profit d’un guichet unique représenté par l’agence nationale pour la rénovation urbaine. Le programme de rénovation fait l’objet d’un programme réalisable sur plusieurs années pour sa bonne continuité de réalisation.

Une politique d’éducation sociale durable

Elle comprend la politique de mobilité sociale et la politique d’amélioration du niveau d’éducation des enfants et des jeunes en cette zone. Ces programmes visent à réduire les inégalités et les écarts de savoir et de bien-être au sein des résidents urbains. Plusieurs mesures ont été prises par le gouvernement pour la réaliser de façon prioritaire tant pour la formation initiale que pour la formation continue. L’état de réalisation annuelle de ces politiques fait l’objet d’un rapport réalisé par l’observatoire national des zones urbaines sensibles.

Tout savoir sur le logement en zone urbaine sensible
Comment communiquer avec les jeunes en zone urbaine sensible ?