Isolation des murs périphériques d’une maison

Isolation des murs périphériques

Vous souhaitez rénover votre bâtiment ? Vous avez une maison en cours de construction ? Vous êtes à la recherche d’une solution performante pour améliorer son confort ? Vous pouvez opter pour l’isolation périphérique. Elle diffère des solutions classiques par son mode de fonctionnement et par ses performances. Elle possède plusieurs avantages dont vous pouvez profiter.

Qu’est-ce qu’une isolation périphérique ?

Cette opération consiste à placer un isolant au niveau des soubassements d’un bâtiment. C’est un prolongement de l’isolant classique. En général, il est constitué d’un matériau résistant et imperméable à l’eau. Son premier rôle est de protéger le bâtiment de l’humidité et des racines. En général, ils sont en polyuréthane, en polystyrène extrudé ou en verre cellulaire. Les isolants écologiques sont souvent en liège.

Dans la majorité des cas, une isolation extérieure se trouve à 20 cm au-dessus du sol. Pour les constructions sur terre-plein, elle ne touche pas la dalle. Dans ce cas, il reste un espace à combler qui peut engendrer un pont thermique. Il laisse échapper la chaleur. Pour améliorer le confort de votre maison, vous pouvez l’équiper d’une isolation périphérique. cliquez ici pour voir quelques modèles disponibles appliqués sur le marché et l’isolation périphérique prix m2 en Suisse.

Attention, elle est différente de la bande résiliente et du joint de dilatation périphérique. Ces derniers, comme la bande de mousse bleue, ne font que limiter les effets des dilatations. Ils n’ont pas une fonction d’isolation.

Les types et le prix de l’isolation périphérique

Il existe deux sortes d’isolation périphérique, à savoir : l’isolation ventilée et l’isolation enduite. Elles possèdent leurs propres spécificités. La première est connue sous la dénomination de « façade rideau ». Grâce à elle, l’air suit un mouvement vertical. Elle est la plus performante en matière d’évacuation d’eau et de couverture. Elle protège le bâtiment des fissures, ce qui garantit sa longévité. L’isolation ventilée est recommandée pour les maisons qui disposent d’une ossature ou d’une façade en bois.

L’isolation enduite, quant à elle, se nomme également isolant compact. Elle consiste à fixer l’isolant en polystyrène sur le mur et l’enduire avec un produit à double treillis. Elle dispose d’une finition crépie. Elle est idéale pour isoler la façade et ne laisse aucun pont thermique. Vous pouvez choisir cette seconde option pour votre maison crépie. Pour vous aider à prendre une décision, le mieux est de se renseigner sur l’isolation périphérique prix m2 en Suisse.

Plusieurs paramètres définissent le coût des isolants périphériques, dont les suivants :

  • Le type d’isolation ;
  • La taille du bâtiment à équiper ;
  • Le type de matériaux à mobiliser ;
  • Les performances d’isolation : définissant l’épaisseur de l’isolant ;
  • Les normes à respecter (Minergie ou SIA) ;
  • Les types d’ouvertures ;
  • Le type de sous de toit : avec une finition lisse ou chevron, par exemple.

Vous pouvez consulter les catalogues en ligne pour en savoir davantage. Les professionnels peuvent aussi vous aider en vous fournissant gratuitement un devis pour vos travaux. Ils sont méthodiques et ne laissent rien au hasard. Ils effectuent une descente sur terrain avant de définir leurs tarifs.

Une alternative temporaire et moins onéreuse

Une préparation importante est indispensable avant la réalisation des travaux. Vous devez travailler sur votre soubassement avant l’isolation, quel que soit votre choix. Le pied de la façade doit être mis à nu. Pour cela, il faut creuser un trou de 50 cm². Cette opération est indispensable pour les soubassements thermiques. L’isolant est fixé au bitume pour assurer son étanchéité. En ce qui concerne la fouille, elle doit être remplie à l’aide de cailloux de drainage. Ceux-ci peuvent être remplacés par un delta drain pour obtenir un confort optimal.

Il existe une alternative moins onéreuse aux deux isolations thermiques classiques. Pour éviter la formation d’humidité au niveau du soubassement, il faut placer les plantes à quelques vingtaine de centimètres du bâtiment. Cette solution peut vous convenir si vous ne disposez pas du budget suffisant pour effectuer les travaux d’isolation. Cependant, il faut noter qu’il peut s’agir uniquement d’une solution temporaire et son efficacité est limitée. En hiver, les performances de votre isolation peuvent baisser. Elle n’est pas envisageable si vous avez un petit jardin.

Vous pouvez demander un devis à un professionnel pour déterminer vos possibilités. En général, il calcule vos dépenses gratuitement. Il vous renseigne sur l’isolation périphérique prix m2 en Suisse et vous conseille sur la meilleure décision à prendre. 

Confier la construction de votre maison à Mimizan à une entreprise spécialisée
Rénovation d’un bâtiment historique : les règles à savoir