Jacques TRUPHEMUS : histoire et œuvres

Jacques TRUPHEMUS

Avec sa technique de l’huile sur toile, les tableaux sobres, mais pourtant charmants de jacques truphémus ont séduit pas mal d’amateurs d’art. En effet, cet illustre personnage était une lumière de la peinture française jusqu’au XXIe siècle. Son parcours académique révèle son talent ainsi que ses principales sources d’inspirations qui ont fait la quintessence même de ses œuvres.

Biographie et débuts dans la peinture

Né le 25 octobre 1922 à Grenoble, plus précisément à Isère, Jacques truphémus est un peintre lyonnais. Son séjour dans le monde artistique commence en 1937 avec l’Église Notre-Dame à Grenoble pour son premier tableau. Par la suite, il décide d’approfondir sa passion en intégrant l’École des Beaux-Arts de Lyon en 1941 sous la tutelle des maîtres Chancrin et Laplace. Malheureusement, avec l’éclatement de la Seconde Guerre mondiale, il est contraint à prendre un hiatus jusqu’à l’achèvement de sa formation en 1946. En 1947, il poursuit sa carrière à Paris et enchaîne petit à petit les expositions. En 1950, il épouse Aimée Laurens et ils repartent à Lyon où il travaillera dans un atelier de renom en 1955.

À partir des années 90, sa côte augmente par le biais de sa représentation dans des galeries, notamment par Claude Bernard. Entre des centres d’art, des musées ou encore des expositions, Jacques Truphémus agrandit ses collections et acquiert une audience fidèle et toujours plus étendue. Ses dernières toiles ont été exposées au Musée des beaux-arts de Lyon en 2014. Vous pouvez également aller sur www.estades.com pour être au courant des expositions du moment. Il s’est éteint à l’âge de 94 ans le 8 septembre 2017.

Œuvres à succès et thèmes principaux

Depuis son voyage au Japon en 1970, le style de l’artiste peintre lyonnais se prononce avec un penchant pour le pastel. Néanmoins, on lui reconnait également son rattachement avec sa ville natale, car ses sujets de prédilection sont le paysage de Lyon, la nature morte et les intérieurs, des portraits ou encore un arrêt sur image d’un café. Cela lui a valu son surnom de peintre de l’intime. Pour autant, la plupart de ses toiles trouvent chaussure à leurs pieds. Et pour n’en citer que quelques-uns, le Bouquet de fleurs, le Paysage de bord de mer ou la Composition au verre et au citron ont tous trouvé des acheteurs. En outre, sa rencontre avec le peintre Balthus en 1986 constitue un facteur déterminant de sa notoriété. Ce à tel point que son succès a été traduit dans un film de Georges Combe et Jean-Jacques Lerrant en 2005, intitulé « Les trois lumières de Truphémus ».

Cote et estimation des tableaux pour une vente aux enchères

Il est important de préciser que le prix d’une pièce varie non seulement en fonction de ses dimensions, mais aussi par rapport à la technique utilisée voire de l’ancienneté. Pour ce qu’il en est de jacques truphémus, la cote durant les ventes aux enchères est souvent positive. En effet, les fins connaisseurs et les antiquaires, munis de leur expertise, estiment ses tableaux jusqu’à des milliers d’euros et partent pour deux fois leur prix initial. Par conséquent, faire estimer un vieux tableau de la part de vos aïeuls peut toujours se révéler rentable, surtout si vous n’avez aucune notion sur la peinture.  

Conseils pour choisir une bétonnière pour son chantier
Comment enseigner l’art et l’art dramatique dans les écoles