Data governance : avantages pour l’entreprise

À l’ère du big data, de la réglementation RGPD et de la cybersécurité, les données d’entreprise sont un enjeu stratégique. Qu’il s’agisse de données clients du type CRM, de données statistiques ou d’enquêtes de satisfaction, les données professionnelles ou les données personnelles nécessitent une gestion particulière, de transactions, appelée data governance : qu’est-ce que c’est ? Comment y parvenir ?

Qu’est-ce que la data governance ou la gouvernance des données en français ?

 Les données sont un atout important et essentiel d’une entreprise, mais pour être utilisées à son avantage, elles doivent être contrôlées et analysées en permanence : c’est là que la gouvernance des données devient un atout majeur de l’entreprise. La gouvernance des données est un ensemble de pratiques et de processus de gestion mis en œuvre dans une entreprise pour superviser et protéger la production, la collecte et l’utilisation des données. Il peut gérer les flux de données internes et externes conformément aux contraintes spécifiques à l’entreprise et aux obligations légales (comme le RGPD). Pour toute entreprise qui utilise de grandes quantités de données ou qui a une stratégie, Big Data, il est essentiel de développer une stratégie de data governance. Les sociétés leaders dans la gouvernance des données sont : SAS Institute, Informatica, Tibco Software, Oracle, IBM, Collibra. Pour plus de détails sur la gouvernance des données, rendez-vous sur formationinformatique.info.

Quelles sont les tâches de la gouvernance des données ?

Afin d’assurer la sécurité et la crédibilité de toutes les données, la gouvernance nécessite la participation des personnages directe de tous les secteurs. Considérez l’alternative : si chaque département d’entreprise aborde sa stratégie de données différemment, le résultat final est chaotique et, peut-être, pas assez complet pour être utile.

Les objectifs de la mise en place de la gouvernance des données au sein de l’entreprise sont : premièrement, mettre en place des accords liés au RGPD (traçabilité et sécurité des données, etc.). Deuxièmement, remplir les obligations légales et les normes fixées par le pays ou l’Union européenne. Troisièmement, définir les processus et répartir les responsabilités pour assurer la qualité et la sécurité des données au sein de l’entreprise. Quatrièmement, améliorer et optimiser la qualité des données, ainsi que le flux et la fiabilité des informations. Cinquièmement, définir les autorisations des gestionnaires et des utilisateurs ayant accès aux données sensibles.

Comment fonctionne le système de gouvernance des données ?

La gouvernance des données détermine exactement quelles informations doivent être soigneusement analysées, contrôlées et protégées. Prenons l’exemple des données de l’industrie médicale, telles que les informations sur la santé des employés de l’entreprise. Ceux-ci doivent être utilisés et protégés lors du traitement au sein de votre entreprise. Le parlement européen a adopté le RGPD (règlement général sur la protection des données) en avril 2016 pour permettre aux entreprises et organisations de renforcer la collecte et la manipulation des données personnelles dans le but de grouper les droits privés.

Les principaux avantages du data governance

Une stratégie efficace de gouvernance des données peut apporter plusieurs avantages à une entreprise, notamment :

  • Consensus sur les données : le data governance offre une vue cohérente des données et de la terminologie commune, tout en offrant aux départements métier la flexibilité requise.
  • Meilleure qualité des données : le data governance a élaboré un plan pour garantir l’exactitude, l’exhaustivité et la cohérence des données.
  • Cartographie des données : la gouvernance des données fournit des fonctions avancées pour comprendre l’emplacement de toutes les données liées aux entités clés, ce qui est un facteur nécessaire pour l’intégration des données. Tout comme le GPS peut représenter une zone géographique et guider les utilisateurs, le data governance rend également les éléments de données plus faciles à utiliser et à se connecter aux résultats commerciaux.
  • Une vue d’ensemble de 360 degrés de chaque client et des autres entités commerciales : la gouvernance des données établit une balise dans lequel les organisations peuvent partager « une version de la vérité » et assurer la cohérence nécessaire entre toutes les entités commerciales et activités de l’entreprise.
  • Conformité à tous les niveaux : la gouvernance des données fournit une plate-forme pour répondre aux exigences réglementaires, comme en exemple le RGPD (Règlement général sur la protection des données) de l’UE ou le Health Insurance Portability and Accountability Act aux États-Unis, ainsi que d’autres exigences du secteur, comme la norme de sécurité des données de l’industrie des cartes de paiement (PCI DSS).
  • Meilleure gestion des données : le data governance apporte une dimension humaine à ce monde de données hautement automatisé. Elle a établi des codes de conduite et de bonnes pratiques de gestion des données pour répondre aux besoins et préoccupations dans tous les domaines : bien sûr les données et la technologie, mais aussi la sécurité, la conformité et d’autres aspects juridiques.

La gouvernance des données permet à chaque personne de se voir attribuer des responsabilités appropriées en matière de données. La gestion des données permet de garantir que les données sont exactes, contrôlées et facilement découvertes et traitées par les parties prenantes concernées. En revanche, la gouvernance des données se produit au niveau des politiques, des rôles, de l’organisation et des règles, tandis que la gestion des données se concentre sur l’exécution et les opérations.

Comment choisir une agence événementielle ?
Où se procurer du CBD à Paris ?