Education : comment utiliser les réseaux sociaux pour intéresser les adolescents ?

L’éducation a toujours relevé du challenge, en ce qui concerne les adolescents dans la mesure où les centres d’intérêts de ces derniers n’ont que peu à voir avec les études. Utiliser les réseaux sociaux dont ils sont friands pourrait donc être une bonne approche pour les intéresser à l’éducation, et les rendre plus ouverts à cette nouvelle approche en termes d’enseignement.

L’influence des réseaux sociaux dans la vie des adolescents

Les réseaux sociaux prennent une place de plus en plus importante dans la vie des adolescents actuellement. Que ce soit à travers Facebook, Twitter ou Instagram, les adolescents se servent de ces plateformes pour pouvoir s’exprimer et se tenir informés de ce qui se passe. En moyenne, un adolescent peut passer au minimum une heure par jour sur les réseaux sociaux. Ce qui, additionné ensemble sur une période de un mois par exemple, représente un temps assez considérable. Ainsi, utiliser ces plateformes comme moyen d’éducation serait certainement bénéfique en raison de l’intérêt qu’y portent les adolescents, permettant ainsi peut-être de booster leur intérêt.

Les réseaux sociaux comme vecteurs d’enseignement

Les réseaux sociaux peuvent représenter un tremplin pour booster l’éducation des jeunes, dans la mesure où ils y passent beaucoup de temps et que réseaux sociaux et adolescents vont de pair. Cette forme d’éducation est d’ailleurs déjà en marche. Il est en effet désormais possible de voir dans les réseaux tels que Twitter par exemple la possibilité de se tenir au courant des nouvelles, car il ne faut pas oublier que l’éducation passe aussi par l’information. De plus, dans des plateformes comme Facebook, plusieurs groupes destinés à l’apprentissage d’une matière par exemple sont visibles, spécialement les groupes qui sont en rapport avec l’apprentissage des langues comme l’anglais et le français.

Les réseaux sociaux comme moyen d’éducation

Les réseaux sociaux intéressent les adolescents car ils les  touchent au plus près de leur vie active et leur permettent d’échapper à une vie quotidienne qui peut être lassante en leur accordant l’accès à une réalité virtuelle. En effet, tout ce qui se passe au sein des réseaux est souvent considéré par ces derniers comme étant intéressant, chose qu’ils ne pensent pas de l’éducation en général. Amorcer une entrée progressive de l’éducation dans ces plateformes par la créations de groupes d’étude par exemple ou de vidéos ludiques et éducatives, pourrait être un premier pas vers une augmentation de l’ intérêt des adolescents en terme d’éducation.

Comment est composée la population en zone urbaine sensible ?