Deprecated: Function create_function() is deprecated in /var/www/vhosts/blogzep.fr/httpdocs/wp-content/plugins/revslider/includes/framework/functions-wordpress.class.php on line 258
Contrôle technique : impact de pare-brise en mauvais état

Quelle est la conséquence d’un impact de pare-brise sur le contrôle technique ?

Impact pare brise

Un aléa automobile peut survenir dans la vie de tout conducteur. Et le pare-brise endommagé ou fissuré en fait partie. Le contrôle technique désigne un examen de sécurité empêchant un véhicule qui présente d’importantes défaillances de sécurité de circuler. En ce qui concerne le vitrage automobile et plus précisément le pare-brise, quelles règles suivre pour passer au contrôle technique ? Et quels cas entraînent la contre-visite ? On fait le point sur cet article.

Un pare-brise fissuré est-il valable au contrôle technique ?

Il est important de souligner au départ qu’un pare-brise fissuré ne peut se casser. Alors, pourquoi une potentielle fissure interpelle-t-elle le contrôleur ? Pourquoi s’intéresse-t-il à l’impact pare brise contrôle technique ? C’est à cause de la visibilité. Et ce sujet est bien sérieux depuis la réforme de 2018.

Le contrôle s’opère plus particulièrement dans la « zone de visibilité ». Il s’agit de la zone où passent les balais d’essuie-glace et pas seulement du champ de vision qui se trouve face au conducteur. Il y a des cas où les détériorations impliquent l’obligation d’une contre-visite (sous 2 mois) et d’autres où le contrôleur précisera simplement « pare brise mauvais état » dans son rapport. Comment faire la différence ? Obtenez plus d’informations en poursuivant votre lecture !

Les altérations du pare-brise qui n’entraînent pas de contre-visite

Lors d’un contrôle technique, le contrôleur vérifie entre autres la visibilité du conducteur lorsqu’il se trouve en position assise. Ainsi, ce responsable doit s’assurer de la fixation et de l’état des trois rétroviseurs obligatoires, des vitres, du pare-brise et des essuie-glaces. Pour autant, un pare-brise en « mauvais état » peut être indiqué sur le procès-verbal d’un contrôle technique périodique. Et cela n’engendre pas de contre-visite.

On parle de pare-brise en « mauvais état » lorsqu’une fissure ne déborde pas d’un cercle de 30 cm et se trouve hors de la zone de balayage des deux essuie-glaces. Le même principe s’applique lorsqu’il y a moins de trois impacts de plus de 1,5 cm et un impact pare brise de moins de 3 cm. Enfin, des bulles ou encore un décollement de feuille de polyvinyle/verre ne dépassant pas un cercle de 3 cm entraîne la mention « pare-brise mauvais état » dans le rapport du contrôleur technique.

Les défaillances du pare-brise qui entraînent une contre-visite

Par ailleurs, il arrive qu’un impact pare brise contrôle technique entraîne systématiquement une contre-visite. À titre d’illustration, une fissure dans la zone de visibilité entraîne une défaillance critique ou majeure, autrement dit une contre-visite. Aussi, une fissure en dehors de la zone de balayage, mais supérieure à un cercle de 30 cm nécessite une contre-visite. On peut également citer le décollement du joint du pare-brise comme une défaillance majeure et un impact pare brise supérieur à 50 mm dans la zone de balayage comme une défaillance critique.

Pour finir, retenez qu’en cas de défaillance critique, votre voiture aura le droit de circuler jusqu’à minuit pendant le jour du contrôle. On vous laisse alors le temps d’emmener votre véhicule dans un garage pour procéder à la réparation de la défaillance constatée. Sinon, vous pouvez aussi l’emmener chez vous après le contrôle.

Demander un devis à un déménageur à Toulouse en ligne
Trouver un spécialiste du déménagement à Lyon